Comme beaucoup de Français, vous vous sentez de plus en plus soucieux des problématiques environnementales ? Vous avez envie de faire des changements chez vous, pour économiser l’énergie ? Ou peut-être avez-vous simplement envie de changer d’air, de vous lancer dans un projet ?

Souvent, l’aspect financer peut s’avérer très bloquant ! Lorsqu’on se lance tête la première dans son projet de rénovation sans vraiment savoir où aller, les tarifs affichés pour les travaux peuvent devenir décourageants très rapidement.

Heureusement, il existe des solutions pour faciliter le financement des projets de rénovation ! Et parmi celles-ci, on trouve le CITE : le crédit d’impôt transition énergétique, qui permet d’alléger le coût des travaux sur votre budget grâce à des réductions d’impôt.
Sachez d’ailleurs que 2018 est sans doute la dernière année où vous pourrez bénéficier du CITE ! En effet, le gouvernement travaille actuellement à des changements sur le positif, et dès 2019 le CITE devrait être remplacé par un système de primes. C’est peut-être le moment de vous lancer dans votre projet tant qu’il est encore temps !

Pour pouvoir bénéficier du crédit d’impôt, il faut remplir des conditions très précises. L’Ademe, l’Agence de l’Environnement et de la maîtrise de l’Énergie, propose toutefois un guide très complet qui vous permettra de savoir si les travaux que vous envisagez de réaliser sont éligibles au CITE.

Pour être certain que l’installation envisagée est éligible au CITE, il faut que vous consultiez la partie « Les travaux éligibles et les caractéristiques techniques exigées » de la page web de l’Ademe dédiée au crédit d’impôt.
N’hésitez pas également à vous renseigner directement auprès des professionnels et des entreprises, qui sont habitués et sauront vous indiquer si leurs prestations sont éligibles ou vous diriger vers d’autres aides en cas de besoin !

Il n’y a pas de condition de ressource pour bénéficier du CITE, en revanche il n’est pas ouvert aux propriétaires-bailleurs. Pour en bénéficier, vous devez être locataire, propriétaire ou occupant à titre gratuit du logement dans lequel vous souhaitez effectuer les travaux, et ce logement doit être votre résidence principale.

Il existe une autre condition relative aux professionnels réalisant les travaux : ceux-ci doivent être détenteurs du label RGE, « Reconnu Garant de l’Environnement », qui atteste certaines compétences et apporte des garanties sur la santé juridique et financière des entreprises.
De très nombreux annuaires sont disponibles sur Internet pour trouver des professionnels bénéficiant de la mention RGE. Par exemple, en suivant ce lien vous accéderez à un annuaire vous permettant de trier les entreprises par localisation et domaine de travaux.
Selon les travaux, le taux du crédit d’impôt peut être de 15% ou 30% du montant des dépenses. Il existe des plafonds de dépenses : 8 000 euros pour un célibataire, 16 000 euros pour un couple.

Si vous hésitez à franchir le pas, sachez qu’il est possible de prendre contact avec un conseiller rénovation info service gratuitement. Il vous suffit de vous connecter sur ce site pour prendre contact.

N’hésitez pas à profiter du CITE tant que c’est encore possible !
Et bonne chance dans vos projets de travaux !