Close

Pour limiter la consommation d’énergie, on encourage désormais la construction de bâtiments à haute performance énergétique. Mais pour arriver à ce haut niveau de performance énergétique, il faut analyser un certain nombre de facteurs avant de lancer le chantier : c’est ce que l’on appelle la conception énergétique.

Augmenter les performances grâce à la conception énergétique

La conception énergétique d’un bâtiment vise à limiter les besoins en énergie de celui-ci. En effet, un bâtiment a besoin d’énergie pour le chauffage, le refroidissement, l’éclairage, la production d’eau chaude sanitaire, etc. Au tout début du projet de construction, des ingénieurs spécialistes de la conception énergétique des bâtiments étudient les différentes possibilités pour permettre au bâtiment d’atteindre un certain niveau de performance énergétique. Ils prennent en compte les règles bioclimatiques tout en respectant certaines contraintes imposées par le projet. Les ingénieurs utilisent pour cela des outils de modélisation. Des simulations permettent de comparer les différentes solutions possibles pour faire des choix. De meilleures performances énergétiques permettent au bâtiment de s’inscrire dans une démarche de développement durable. Les propriétaires d’un logement à haute performance énergétique maîtrisent leur consommation et économisent sur la facture d’énergie. Les labels HPE (haute performance énergétique) et THPE (très haute performance énergétique) sont des atouts qui facilitent la vente du bâtiment.

Les principaux leviers pour un bâtiment à haute performance énergétique

Lors de la conception, la première étape consiste à étudier les règles bioclimatiques, c’est-à-dire les avantages et les contraintes du lieu d’implantation d’un bâtiment. On peut en effet tirer profit de ces avantages tout en se protégeant des contraintes. Par exemple :

  • orienter le bâtiment pour bénéficier de l’ensoleillement qui servira à optimiser l’éclairage et le chauffage ;
  • limiter les surfaces vitrées côté nord, dans les régions de l’hémisphère nord, afin d’éviter les déperditions de chaleur ;
  • tirer un avantage de la topographie en adossant le bâtiment à une colline ou à un bois pour le protéger du vent ;
  • choisir un endroit éloigné des nuisances sonores (autoroute, aéroport, industries, etc.).

Les concepteurs doivent aussi décider des caractéristiques du bâtiment (volume, matériaux de construction, disposition des pièces, technique et matériaux d’isolation) et choisir les installations les plus adéquates (chauffage, rafraîchissement, ventilation, éclairage, production d’eau chaude, etc.). Ils étudient la possibilité de faire appel aux énergies renouvelables pour la production d’électricité verte. Lorsqu’il n’est pas possible de mettre en place une éolienne ou des panneaux solaires, il est toujours possible de raccorder le bâtiment à un réseau d’électricité neutre en carbone en faisant appel à un fournisseur d’électricité spécialisé.