L’ébénisterie est une activité ancienne, mais elle est toujours d’actualité. Elle le sera sans doute toujours. Plusieurs parcours sont possibles pour exercer ce métier. Découvrez en quoi il consiste précisément, comment se former, et quels sont les outils de travail indispensables à un atelier d’ébéniste.

Que fait un ébéniste ?

L’ébéniste est un spécialiste du bois, et il le travaille essentiellement pour fabriquer ou restaurer des meubles. Si une partie de son travail est assez proche de ce que fait traditionnellement un menuisier, une autre partie est plus spécifique. Elle demande une connaissance pointue du bois, des différentes essences, pour des travaux très délicats, notamment sur les meubles anciens, et une certaine inclination artistique.

L’ébéniste est d’ailleurs un « artisan d’art », et il possède des connaissances en histoire de l’art. Le métier est évidemment très manuel, mais un ébéniste est capable de dessiner, concevoir des meubles, et identifier des techniques de fabrication, selon les origines d’un meuble. Il peut utiliser les logiciels de conception adéquats, choisir les essences de bois selon les qualités qu’elles possèdent, et les techniques à mettre en œuvre selon les meubles à créer, réparer ou raviver.

La formation pour être ébéniste

Aujourd’hui, un ébéniste peut travailler avec des particuliers comme des entreprises qui commandent des meubles ou des rénovations. Le métier se prépare classiquement avec un CAP ébéniste. Ce n’est pas le seul parcours possible, puisqu’il existe aussi le CAP arts du bois et l’option marqueteur, mais ce diplôme prépare à une activité plus spécifique d’ornementation, généralement d’antiquités.

Cela dit, de nombreux ébénistes se spécialisent. Des brevets professionnels préparent aussi au métier, le brevet technique des métiers supérieur ébéniste (bac+2) et le brevet des métiers d’art ébéniste, sans oublier le bac pro ébénisterie. Enfin, le DMA arts de l’habitat, option décors et mobiliers, a une spécialisation ébénisterie. Les ébénistes travaillent souvent en alternance ou font des stages, pendant et après leur formation.

Les outils du métier

Aujourd’hui, les ébénistes ont besoin d’utiliser au quotidien des outils relativement bruyants dans leur atelier. Vous y trouvez aussi bien une panoplie d’outils de sculptage qu’une défonceuse ou une affûteuse Tormek par exemple.

Un ébéniste peut avoir des interventions très délicates à effectuer, avec des outils à main, selon son entreprise s’il est salarié ou son propre patron, ou éventuellement sa spécialisation. Toutefois, il a toujours besoin d’affûter ses lames. Quant à la défonceuse Festool ou d’autres marques, c’est l’outil indispensable pour qui veut assembler des meubles.

Si le métier ébéniste existe depuis plusieurs centaines d’années, il est toujours autant recherché. De nombreuses places sont à prendre, la nouvelle génération ne se tournant pas instinctivement vers un tel secteur.