Comment installer un spa intérieur ?

Installer un spa intérieur, c’est l’assurance de pouvoir se détendre comme bon vous semble, dès que l’envie vous en prend. Et cela sans avoir à quitter votre maison douillette, y compris au plein cœur de l’hiver – si vous avez déjà goûté aux joies du spa intérieur alors qu’il fait froid et gris dehors, voire qu’il neige, vous comprendrez ! Toutefois, avant de franchir le cap de la commande et de l’installation de votre spa intérieur, vous devez vérifier quelques détails.

La solidité du sol

Un spa hors sol pour 3 personnes pèse plus d’une tonne, et ce poids peut être multiplié par deux si vous choisissez un spa d’un volume plus grand. La dalle de votre maison n’a peut-être pas été prévue pour soutenir un tel poids.

Faites venir un maçon ou un professionnel, qui étudiera la méthode de construction de votre maison et vous indiquera si des travaux de renforcement du sol sont nécessaires avant d’envisager l’installation d’un spa. S’il est impossible d’installer un spa à l’intérieur de votre maison, une autre solution consiste à le mettre dehors et à l’abriter par un gazébo avec des portes coulissantes, qui se referment lorsqu’il fait froid et s’ouvrent pleinement sur l’extérieur aux beaux jours.

La dimension nécessaire pour installer un spa intérieur

La pièce idéale pour installer un spa intérieur est la salle de bains : comme il s’agit d’une pièce d’eau, elle est en général carrelée, elle possède les arrivées d’eau et les évacuations nécessaires et ses revêtements et ses cloisons ont été conçus pour résister à l’humidité.

Si votre salle de bains n’est pas assez spacieuse pour accueillir un spa, vous pouvez aussi le mettre dans votre véranda – ou l’abriter d’une véranda si vous l’installez à proximité immédiate de votre maison ou sur votre terrasse. Veillez à choisir un spa intérieur dont vous pouvez faire le tour une fois qu’il sera installé dans la pièce, afin que toutes les parties soient accessibles en cas de panne.

L’aération indispensable

Un spa dégage un certain volume d’humidité. Contrairement à une baignoire que vous videz après avoir pris votre bain, le spa reste constamment en eau et, qui plus est, il est rempli d’eau maintenue à une température agréable lorsque vous vous y détendez.

Cela crée donc une certaine condensation dans la pièce où il se trouve. Il convient donc d’installer en même temps que votre spa une VMC, voire un déshumidificateur de spa si la VMC ne suffit pas.